Fleur de vigne
Printemps...


Voici enfin l'arrivée des beaux jours qui réchauffe les sols engourdis par le froid hivernal.

C'est alors le réveil du sol et de la plante.
Le flux de sève est réactivé : c'est la montée de sève suivie par la pousse de la vigne.

Stacks Image 5430

Les bourgeons vont éclater et se transformer très rapidement en jeunes rameaux porteurs de feuilles et de fruits.

Stacks Image 5437
Stacks Image 5438
Stacks Image 5439
Stacks Image 5440
Stacks Image 5441
Stacks Image 5442
Stacks Image 5443
Stacks Image 5444
Stacks Image 11790
Stacks Image 11791
Stacks Image 11792
Stacks Image 11793




Période clef où les températures de l'air, tantôt froides, tantôt chaudes vont influer énormément sur le risque de gel, sur la pousse de la vigne, sur la pression des maladies, et sur la floraison.


Stacks Image 5461
Stacks Image 5459


Floraison :

Moment oh! combien crucial, où toutes les forces de la vigne sont mobilisées et concentrées en sa fleur et en son fruit, et qui va donc déterminer la quantité de la récolte future et la date probable de la récolte.


Intense activité dans le vignoble pour ébourgeonner (ôter les bourgeons et sarments inutiles) et palisser (orienter et ordonner les rameaux dans l'espace pour une photosynthèse maximale et une aération optimale) qui demande d'être chaque jour très nombreux à la vigne :
- environ 8-9 personnes de début mai à fin juillet.


C'est aussi l'époque des premiers labours pour aérer les sols et contenir l'enherbement spontané des rangs de vigne.

Des pulvérisations de Bio dynamie sur le sol (bouse de corne avant débourrement) en avril, puis sur les rameaux (tisanes d'orties, de camomille…) courant mai et juin accompagnent la pousse de la végétation.

Stacks Image 5470




Soufre/cuivre
Si nécessaire, et lorsque le temps est favorable au développement de maladies, il conviendra alors de pulvériser une bouillie à base de cuivre (contre le mildiou) et/ou de soufre (contre l'oïdium) afin de maîtriser leur développement.

Nous choisissons ces 2 matières issues du règne minéral car elles respectent la faune et la flore de nos vignes, ainsi que les innombrables micro-organismes présents dans nos sols.





Pendant ce temps là, en cave, l'élevage des vins nouveaux se poursuit et les fermentations malo lactiques démarrent ou s'achèvent selon les cuvées et nécessite une attention régulière et constante.

Les cuvées de Gevrey 1er cru et grands crus du millésime précédent sont prêtes pour être mise en bouteilles qui s'effectuera au moment propice.